Translate

mercredi 13 janvier 2021

Pour le prix d'un ticket de métro

 

     Pour commencer l'année 2021, une jolie surprise du Voyageur internautique qui, par la voix d'Olivier Issaurat, a publié sur son blog une belle et riche critique de mon recueil de poèmes sorti en novembre 2020. 
Un grand merci à lui.
 
N'hésitez pas à aller découvrir son blog!

https://internautique.i-stef.com/pour-le-prix-dun-ticket-de-metro

 



 

mercredi 9 décembre 2020

L' histoire de l'album Les yeux de givre


 

          J'avais depuis longtemps l'histoire de ce nouvel album dans la tête. Les yeux de givre, c'est l'évocation d'un inconnu qui vit dans la rue et qui, silencieusement, regarde autour de lui sans rien demander.

         L'an dernier, ma rencontre avec un sans domicile fixe près de chez moi à Paris a rendu la réalisation de cet ouvrage encore plus nécessaire.

        Un jeune homme s'était installé en face de ma fenêtre, à la sortie d'une grande surface. Il restait assis et ne pouvait  se  déplacer sans l'aide d'une béquille . Un chien de type dogue argentin nommé Siriac l'accompagnait toujours. L'homme se révélait sociable et, un jour que je lui apportais un sac de croquette pour son chien, nous commençâmes à parler. Plusieurs fois par semaine, mon mari et moi lui proposions des biens dont il avait besoin pour survivre dans la rue. Car dans la rue, on ne vit pas, on survit.

     Au bout de quelques mois, une année en tout, il pu trouver un petit logement. Il me dit avant de partir que s'il avait pu se relever c'était grâce à toutes les personnes qui l'avaient aidé en lui parlant et en lui proposant des indispensables à la vie: nourriture, produits d'hygiène...

     Nous pensons à lui parfois. Je l'ai revu l'an dernier très différent de celui que j'avais connu. Il me faisait de grands gestes pour me saluer de l'autre côté de la rue. Je m'approchais. Il me dit qu'il allait mieux. Cela me fit plaisir. Siriac était toujours à ses côtés. 

     Avec Les yeux de givre , je souhaitais raconté l'histoire d'un homme qui regarde et qui rêve à une autre vie, d'un  homme qui n'attend rien ou peut-être une parole, le début d'un lien.

   

mardi 8 décembre 2020

Les yeux de givre, un nouvel album.


 

     Noël, c'est l'époque des présents que l'on fait aux autres, jeunes ou moins jeunes. Quoi de plus agréable que l'album pour réunir les générations puisqu'on peut le lire seul ou aux autres?

     Je vous présente aujourd'hui mon nouvel album intitulé Les yeux de givre. C'est un livre qui pose des questions sur la vie dans les villes, sur le sens de la vie, sur le rêve...Il fait naviguer sur la littérature  et la littérature de jeunesse.

    Pensez aux livres pour Noël! C'est un joli cadeau que l'on garde parfois toute une vie.


 

mardi 17 novembre 2020

A quoi pense-t-on dans le métro parisien?

Dans le murmure des limbes est un voyage poétique dans le métro parisien. Quand je dis voyage, je parle d'un déplacement particulier, celui que l'on fait sous terre pour aller plus vite d'un point à un autre de Paris...Après, ce sont les RER ou trains de banlieues qui prennent le relais. 

Sous terre, c'est une vie à part, une vie invisible ou difficile à voir. Parfois, on détourne le regard. L'important n'est pas ce qui se passe à l'intérieur des tunnels mais là où l'on doit aller, la sortie, le ciel.

J'ai souvent pris ces tunnels, ces rames de métro. La longueur des déplacements les rendaient fastidieux je l'avoue, la promiscuité les rendaient insupportables... Pour continuer, il fallait transformer, en faire autre chose.

Dans le murmure des limbes est l'expérience intime d'une voyageuse qui, pour supporter la réalité du sous-terrain inventait des textes, jouait silencieusement avec les mots.

 
 

 


dimanche 15 novembre 2020

Dans le murmure des limbes

Après quelques mois de silence, je souhaitais vous présenter mon nouveau livre:

 Dans le murmure des limbes,  un voyage poétique dans le métro parisien...




dimanche 12 avril 2020

Et si je vous le lisais?...



     Et si je vous le lisais?...
     C'est ce que je me suis dit en ces temps où nous avons le temps, enfin. Vous lire le recueil De mes cendres vertes petit à petit, tel un cadeau, pour le plaisir des mots, pour la musique...



jeudi 9 avril 2020

Arrêt sur image

Le suivant




     Le suivant, ce sont les queues que nous voyons en ces temps "covidiques" devant les supermarchés....
     Parce que nous avons été encore trop loin avec la nature, elle nous arrête... Elle est pourtant silencieuse, un temps, longtemps...Et pour un petit plaisir de sang frais sur du riz blanc, la silencieuse se rebiffe et fabrique une couronne vénéneuse. Pour une énième petite perversité humaine, elle nous empêche. Elle est vilaine la nature. Nous sommes tellement doux avec elle...

     Dans Le suivant, j'avais peint des hommes noirs attendant dans des vapeurs de soufre rouge leur tour. A droite, un homme au dos écarlate s'éloigne. Vers où va-t-il?...Il s'éloigne.

lundi 3 février 2020

De mes cendres vertes

     Je vous présente aujourd'hui mon nouveau livre intitulé De mes cendres vertes...C'est un voyage poétique en souvenir, en nature et en amour...Je vous mets ici la photo de couverture et un petit extrait qui j'espère vous donnera envie de le lire.






  "J’ai trouvé cette photo chez ma grand-mère il y a de cela très longtemps, dans une vieille valise sans poignée. Celle-ci était posée sur des tomettes rouges et luisantes , le fond d’une armoire murale. Elle m’avait demandé de la sortir pour lire des lettres d’un de ses frères et de sa mère restés en Espagne. Les enveloppes étaient mêlées à des dizaines de photos. Je ne les avais jamais vues. (…)     Je crois que j’avais demandé à ma grand-mère si la jeune femme de la photo c’était elle ou une de ses deux sœurs. Elle me dit que c’était elle, que c’était un jour de fête, en Espagne, près  d’Alicante.

     Ce recueil de poèmes, c’est pour la jeune femme en noir. Celle que petit à petit je reconnais en cherchant dans son sourire, ses yeux rieurs. Je sais qu’elle aimait la poésie, les chants d’amours contrariés, la musique."

De mes cendres vertes




dimanche 26 janvier 2020

Rendez-vous littéraires...

  
Bientôt fin janvier...

et si je prenais un petit moment pour vous informer des différents rendez-vous à noter pour nous   rencontrer autour des livres?

- Le dimanche 8 mars de 10h à 12h à Maison-Alfort (Brasserie le Debussy) à l'occasion des marchés de l'auto-édition ( événement proposé par l'auteure Fat Issad).

- Le samedi 28 mars de 14h à 18h au salon du livre de Chevrières (60).

- Le samedi 25 avril de10h à 18h au salon du livre de Maison-Alfort (94).

- Le dimanche 17 mai au salon du livre d'Amblainville (60).

...liste non exhaustive, que je complèterai au fur et à mesure...

Au plaisir de vous rencontrer...


mardi 21 janvier 2020

2020, une année de projets...

      2020 commence et avec elle tout plein de futurs projets à réaliser: publications, expositions, salons du livre et séances de dédicace en librairie pour vous rencontrer j'espère.

     Aujourd'hui, présentation de mon nouveau livre intitulé De mes cendres vertes. C'est un voyage poétique en souvenirs, en méditerranée, en couleurs, en parfums, en nature crissante. Je vous en proposerai quelques extraits dans mes futurs articles.
 
A très bientôt...

                        ©Tous droits réservés.

Pour le prix d'un ticket de métro

       Pour commencer l'année 2021, une jolie surprise du Voyageur internautique qui, par la voix d'Olivier Issaurat, a publié sur s...